Sénégal/Canada : améliorer la sécurité alimentaire

Lors de son récent voyage au Sénégal, le Premier ministre canadien s’est engagé à soutenir un projet de lutte contre la malnutrition et de sécurité alimentaire. Ce, en passant par la promotion de l’agriculture. Le Canada va débourser 20 millions de dollars  dans le cadre de cette initiative. L’idée est née du fait de la disparité des régions sénégalaises en matière de sécurité alimentaire. Comme c’est le cas dans la majorité des pays subsahariens, les régions les plus éloignées des centres urbains sont laissées pour compte. C’est pourquoi le Canada souhaite contribuer à de meilleures pratiques agricoles. De cette manière, ces populations pourront elles même se prendre en  charge. En clair, tout un programme visant à apporter aux femmes enceintes, aux femmes allaitantes et aux jeunes enfants des compléments alimentaires sera mis en place. Il s’étendra sur 3 ans, soit de 2012 à 2015. Ce n’est qu’un début : en effet, à long terme, il est prévu de fournir aux agriculteurs des régions cibles des semences. Cela leur permettra d’améliorer le rendement de leur plantation et, pour emprunter le terme des initiateurs, briser le cycle de l’insécurité alimentaire. Ces deux dernières années, le Sénégal est confronté à une baisse de ses récoltes. Ce, du fait de la rudesse du climat au Sahel. Ainsi, selon des statistiques des Nations Unies, plus de 800 000 personnes pourraient cêtre affectés par une crise alimentaire. C’est alarmant car elles représentent 6 % de la population. Au-delà, le Canada se préoccupe du Sahel dans son entièreté.

Ainsi, le Sénégal pourrait être considéré comme incubateur pour des projets futurs. Le gouvernement canadien n’est pas à son premier projet du genre avec Dakar. En 2010, il avait déboursé 5 millions de dollars américains pour des initiatives contre la malnutrition. Estimant que cela n’a pas été suffisant, il a décidé de récidiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.