Nigéria-USA: Encourager les exportations américaines

La Banque Américaine d’Import-export (EXIM Bank) a débloqué un financement pour encourager les exportations américaines vers le Nigéria et d’autres Etats d’Afrique noire. Par rapport à l’année dernière, ce montant a été revu à la hausse. Le Nigéria constitue l’un des principaux marchés des USA sur le continent noir. C’est pourquoi, Washington a toujours dirigé ses exportations suivant cet itinéraire. Ainsi, l’EXIM Bank a consenti à débourser la somme d’1,5 milliard de dollars américains pour appuyer ce genre de transactions sur les 3 premiers trimestres de l’an 2012. Mais, comme les Etats-Unis ont quelque peu haussé leurs exportations non seulement en direction du Nigéria mais de l’ensemble du Sud du Sahara, l’implication de l’institution financière s’est avérée un peu plus importante qu’en 2011 : à cette époque, l’EXIM Bank n’avait consacré pas plus d’1,4 milliard de dollars américains. Les exportations américaines sont essentiellement constituées d’automobiles, de pièces de rechange, d’aéronefs, de machines et de matières premières. En dehors du Nigéria, les USA exportent beaucoup vers l’Afrique du Sud. Mais, cette année, l’EXIM Bank sera plus active dans 4 autres pays, à savoir, l’Angola, le Cameroun, l’Ethiopie et la Tanzanie. Quoi qu’il en soit, les USA nourrissent de plus grandes ambitions commerciales en partenariat avec l’Afrique noire : « de nombreux pays (y) ont de fortes perspectives de croissance économique à long terme et de développement des infrastructures. Nous voulons aider davantage d’exportateurs américains à augmenter leurs ventes dans cette région émergentes ». Des propos de M. Fred Hochberg, Directeur Général de l’EXIM Bank.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.