Côte d’Ivoire: Lancement d’un nouvel emprunt obligataire

Après la réussite de son dernier emprunt obligataire, la Côte d’Ivoire répète la même opération. Le pays est à la recherche de 60 milliards de FCFA, soit 120 millions de dollars américains. Raison pour laquelle il s’est tourné vers le marché financier régional, qui lui avait souri quelques mois plus tôt. Les revenus de cet emprunt serviront à soutenir de grands projets d’investissements prévus par le gouvernement ivoirien au cours de cette année. Comme à son habitude, la Côte d’Ivoire s’est assuré que son emprunt obligataire va proposer des conditions attrayantes : un taux d’intérêt de 6,5 % sur 5 ans (2012 – 2017). En plus, le remboursement est sûr du fait de l’ouverture d’un compte bloqué au niveau de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Les personnes intéressées pouvaient donc y souscrire à partir du 16 aout dernier et ce, jusqu’au 14 septembre prochain. Une faveur pour les ivoiriens : ce segment de souscripteurs est exonéré d’impôts pour l’emprunt. Tout est donc bien préparé pour séduire non seulement la population locale mais toute la CEDEAO. Tout récemment, la Côte d’Ivoire avait parfaitement réussi le lancement d’un emprunt obligataire : du 22 avril au 23 mai dernier, Abidjan voulait réunir 120 millions de dollars américains assorti d’un taux d’intérêt de 6 % sur 3 ans (2012 – 2015). Au terme de l’opération, la Côte d’Ivoire s’est retrouvée avec 144 millions de dollars américains, soit un taux de souscription de 120 %. C’est une preuve de la crédibilité ivoirienne au sein de l’UEMOA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.