Gambie : La BADEA soutient le secteur énergétique

Lundi dernier, le Ministre gambien des Finances et des Affaires Économiques, M. Mambury Njie, et le Directeur Général de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA), M. Abdelaziz Khefel, ont paraphé une convention de prêt en vue de soutenir la production d’électricité dans le pays ouest-africain. La Gambie n’est pas une exception dans la sous-région: comme la plupart de ses voisins, ce pays a de sérieux problèmes de fourniture électrique. D’ailleurs, il y a peu, la Gambie avait bénéficié d’un soutien du Venezuela afin de réparer son réseau électrique. Le prêt de la BADEA s’inscrit dans le même registre. Actuellement, le gouvernement gambien développe un programme visant à augmenter la production électrique du pays. Cela passe par un renforcement des capacités de production. La BADEA soutient donc cette initiative, laquelle aboutira, espère le gouvernement, à combler le déficit de la demande électrique. En clair, une station de production électrique du réseau gambien, plus précisément, celle de Koto, sera étendue.  A cet effet, la BADEA a prêté à la Gambie l’enveloppe de 9 millions de dollars américains avec 1 % de taux d’intérêt. Cette somme est remboursable sur une période de 30 ans.

En plus, la Gambie bénéficie d’une décennie de période de grâce. C’est donc un accord très avantageux que vient de décrocher le gouvernement gambien. Il pourrait être reconnaissant à l’organisation de l’assemblée annuelle de la Banque Islamique de Développement (BID), qui a servi de cadre de rencontre pour les deux représentants des parties signataires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.