Rwanda : Après la ruine économique, c’est la renaissance

Détruit après le génocide qui l’a décimé, le Rwanda se refait petit à petit une santé, en sortant progressivement de sa pauvreté et envisage même de devenir un acteur incontournable du développement économique de l’Afrique. Cette ambition reste réalisable grâce à une politique innovante du gouvernement et à de nombreux investisseurs ambitieux. 17 années sont passées et le Rwanda a réussi son pari, celui de redonner vie à une économie totalement en ruine, qui est devenue aujourd’hui une des plus dynamiques et florissantes d’Afrique, en enregistrant pas moins de 8% de croissance de son PIB depuis ces cinq dernières années. La performance a d’ailleurs été saluée par de nombreuses personnalités du monde politico-économique. Mais le chemin fut aussi long que pénible et le Rwanda a encore un long chemin à parcourir car une majorité de la population vit toujours avec moins de 50 centimes par jour, selon des statistiques de l’ONU. Par ailleurs avec la plus grande densité de population de toute l’Afrique subsaharienne, le Rwanda tire profit de son agriculture traditionnelle qui emploie près de 86% de la population. Toutefois malgré la fertilité de son sol et l’abondance de pluies dont bénéficie le pays, la production de nourriture ne suffit pas à alimenter l’ensemble de la population. Le pays se voit donc contraint de recourir à l’importation pour compenser le manque.

Il faut savoir que le Rwanda n’a pas de ressources en pétrole ou en matières premières significatives. Ainsi le président Paul Kagame et son gouvernement ont donc misé sur une croissance économique basée sur le tourisme et les services pour créer de l’emploi. Une stratégie gagnante et qui porte ses fruits car au moins 1 million de rwandais sont sortis de la pauvreté en tout juste 5ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.