Côte d’Ivoire : Trafic prometteur du port d’Abidjan

abidjan-portL’année dernière, le Port autonome d’Abidjan a vu son trafic reculer. Mais, cela ne l’empêche pas d’envisager un avenir meilleur. En 2013, seulement 21,476 millions de tonnes de trafic ont été enregistrées par le port autonome d’Abidjan.
Pourtant, ce total était de 21,713 millions de tonnes un an auparavant. Il y a donc eu un recul de 1,1 % en l’espace de ce temps. Et, à en croire son directeur général,  Hien Sié, ce revers a été causé par la baisse du trafic des produits pétroliers, soit 8,529 millions de tonnes en 2012 et 7,74 millions de tonnes l’année suivante.
Ainsi, pour le patron du port d’Abidjan, il n’y a pas lieu de s’inquiéter  en déclarant qu’ « en 2012, nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 63,29 milliards de FCFA (126,6 millions de dollars) pour atteindre en 2013 72,24 milliards (144,5 millions de dollars), soit une hausse de 14,1 % », a-t-il indiqué. Tous ces chiffres dépassent largement ceux enregistrés par d’autres ports concurrents à l’instar de Dakar et Douala, avec respectivement des trafics de 15 millions et de 10 millions de tonnes ».
Visiblement, les décideurs du port d’Abidjan sont loin de se décourager par la baisse du trafic. Aussi, poursuivent-ils toujours l’objectif d’en faire le troisième port à l’échelle africaine après celui de Tanger au Maroc et de Durban en Afrique du Sud. Cela nécessite certains travaux en cours de réalisation comme l’élargissement du canal de Vridi et l’édification d’un deuxième terminal à conteneurs. Ces deux initiatives pourraient porter le trafic du port d’Abidjan à 22 millions de tonnes dès cette année. Si cela se concrétise, cette plateforme retrouvera sa capacité de 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.