Guinée : MSF lutte contre la fièvre Ebola

msf-guinee-ebolaUne épidémie de fièvre hémorragique Ebola s’est déclarée dans le sud de la Guinée en atteignant, par la suite, la capitale Conakry. En réaction, Médecins Sans Frontières (MSF) y a entamé une intervention d’urgence.
Selon son communiqué datant de dimanche, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) a d’ores et déjà dénombré 80 personnes atteintes de cette maladie, sur lesquelles 59 sont décédées. Très rapidement, la fièvre hémorragique a gagné plusieurs communautés, dont Macenta, Guéckédou et Kissidougou, toutes situées dans le sud du pays et enfin Conakry.
Face à cette situation, MSF a dépêché pas moins de 24 médecins, infirmiers, logisticiens et spécialistes de l’hygiène et de l’assainissement sur les lieux. Ils ont commencé par installer, en collaboration avec le ministère de la Santé, une cellule d’isolation des cas suspects à Guéckédou.
D’après le Dr Esther Sterk, spécialiste des maladies tropicales chez MSF, « la mise en place de ces structures est indispensable pour éviter la propagation de la maladie, qui est très contagieuse », ajoutant que, « le personnel spécialisé y fournit des soins aux patients présentant des signes d’infection ».
D’ailleurs, une autre structure similaire devrait être installée  dans les prochains jours à Macenta. En parallèle, les intervenants de MSF impliquent les membres des communautés locales dans la recherche des personnes éventuellement infectées, suite à un contact avec des malades.
Bien qu’à son début, l’apport de MSF à cette situation de crise est déjà considérable. L’organisation humanitaire est en train d’acheminer 33 tonnes de matériel en provenance de France et de Belgique au moyen de deux avions charter. Cela permettra, notamment, de disposer de médicaments plus rapidement et de garantir l’isolement des malades tout en assurant la protection du personnel traitant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.