Djibouti : Première station de traitement des eaux usées

djibouti-eau-useeLa République de Djibouti vient de se doter d’une station d’épuration des eaux usées, la toute première du pays. Elle a été inaugurée samedi 22 mars par le chef d’Etat djiboutien, Ismail Omar Guelleh, en présence des membres du gouvernement, des députés ainsi que des représentants d’organisations internationales et du corps diplomatique accrédité à Djibouti. Située dans la localité de Douda, dans le district d’Arta, la nouvelle station d’épuration (STEP) a été financée à hauteur de 13 millions d’euros, soit plus de 3,2 milliards de francs Djiboutiens, par l’Union Européenne. Le projet a bénéficié également d’un soutien financier de la Banque africaine de développement (BAD). Les deux institutions ont par ailleurs appuyé les  autorités djiboutiennes du point de vue technique et de l’expertise.
La STEP est actuellement équipée deux stations de pompage et deux conduites de refoulement. L’installation d’un circuit primaire est prévue et sera assurée par un financement complémentaire de l’UE de 5,5 millions d’euros. Le ministre djiboutien de l’Agriculture, de la pêche, de la mer et des ressources halieutiques, Mohamed Ahmed Awaleh, a souligné l’importance de cet ouvrage pour son pays qui s’efforce d’améliorer son réseau d’assainissement.
Outre la réduction des risques sanitaires, le pays sera en mesure de répondre, dans une certaine mesure, aux impératifs environnementaux, notamment en assurant une meilleure préservation de son écosystème aquatique. Cette station d’épuration produira quotidiennement, un volume de 3 700 mètres cubes d’eau traitée, réutilisable à des fins agricoles dans la localité de Douda et ses environs.
Par ailleurs, les autorités djiboutiennes envisagent de profiter de cette opportunité pour valoriser environ 800 hectares de flore sur la côte de la capitale, avec pour objectif d’attirer les touristes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.