Côte d’Ivoire : Charles Blé Goudé transféré à la Haye

goude-transfertDe source officielle, l’ancien ministre ivoirien de la Jeunesse et ex-leader du mouvement des « jeunes patriotes » pro-Gbagbo, Charles Blé Goudé, a été transféré samedi devant la Cour Pénale Internationale (CPI) à la Haye. Cette instance l’accuse de crime contre l’humanité.
Cette procédure s’est déroulée rapidement. Jeudi dernier, le gouvernement ivoirien a annoncé, au terme de son conseil des ministres qu’il a accepté la demande de transfèrement de la CPI au sujet de Charles Blé Goudé.
A noter que c’est depuis 2011 qu’un mandat d’arrêt international a été délivré pour l’extradition de Charles Blé Goudé qui était en fuite. En fin de compte, il a été arrêté le 17 janvier 2013 au Ghana et immédiatement extradé vers la Côte d’Ivoire, où il a été gardé en résidence surveillée à Abidjan.
Les chefs d’accusation formulés par la CPI à l’endroit de l’ancienne autorité ivoirienne sont accablants pour lui. Selon un communiqué de la présidence ivoirienne, il est soupçonné d’être  « co-auteur indirect de meurtres, de viols et autres formes de violences sexuelles, d’actes de persécution et autres actes inhumains pendant la crise postélectorale survenue sur le territoire  de Côte d’Ivoire entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011 ».
A la Haye, Charles Blé Goudé rejoint Laurent Gbagbo, dont il a beaucoup soutenu le régime. Communément appelé « le général de la rue », il a organisé plusieurs manifestations populaires de soutien à l’ancien président ivoirien. Charles Blé Goudé serait également à l’origine de manifestations anti-françaises de 2006, lesquelles ont poussé des milliers de ressortissants français au rapatriement et à la fermeture de plusieurs de leurs entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.