Zimbabwe : Construction d’une centrale électrique par la Chine

En vue d’endiguer la pénurie d’électricité au Zimbabwe, le gouvernement zimbabwéen a signé vendredi un accord de 1,5 milliard de dollars avec l’entreprise chinoise Sinohydro, pour la construction d’une centrale électrique à charbon dans le nord-ouest du pays.

200362575-001
Ce projet, qui sera financé par la banque chinoise Eximbank, constitue pour le Zimbabwe une grande chance d’accroître sa production d’électricité et de mettre ainsi fin aux délestages survenant fréquemment dans le pays. En effet, la capacité de production d’électricité du Zimbabwe est d’environ 1200 Mégawatts (MW), alors que les besoins réels du pays sont de l’ordre de 2200 MW. Une situation handicapante qui oblige ce pays d’Afrique australe à importer de l’électricité.

Pour le ministre de l’énergie, Dzikamayi Mavhaire, « la centrale qui va être construite par Sinohydro représente une avancée majeure  pour résoudre le manque d’électricité que connaît le Zimbabwe». M. Mavhaire considère aussi que « tout le monde a droit à la lumière, dans le vrai sens du terme ». La centrale de Hwange devrait être achevée dans trois ans et demi environ. A terme, elle doit permettre d’augmenter de 600 mégawatts la capacité du réseau électrique zimbabwéen.

Les fréquentes coupures de courant au Zimbabwe sont dues en grande partie à la vétusté des infrastructures. Les délestages, dont la durée peut atteindre 18 heures, ont emmené récemment l’autorité zimbabwéenne de l’électricité (ZESA) à accroître ses mesures de rationnement.

Rappelons qu’en septembre, le gouvernement zimbabwéen avait déjà signé un contrat de 553 millions de dollars avec Sinohydro, dans le but d’accroître la production de la centrale hydroélectrique de Kariba. Créée en 1950, cette compagnie est l’une des plus grandes entreprises chinoises spécialisées dans la construction d’infrastructures hydroélectriques. Outre le Zimbabwe, elle travaille sur plusieurs autres projets dans des pays africains tels que le Nigéria et l’Ouganda.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.