Guinée : Tableau flatteur du FMI

Le Fonds Monétaire International (FMI) a décidé vendredi 24 février de financer la Guinée dans le cadre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC). Ceci fait suite au rapport positif d’une récente mission de l’institution financière internationale à Conakry : « les résultats obtenus dans le cadre du programme de 2011 des autorités, qui a fait l’objet d’un suivi par les services du FMI, ont été solides. La croissance du PIB s’est redressée à environ 3,6 %, la montée de l’inflation enregistrée en 2010 a été contenue et le taux de change est dans l’ensemble resté stable », pouvait-on lire sur le communiqué officiel du conseil d’administration du FMI. Ce tableau flatteur a permis à la Guinée de bénéficier de « 128,52 millions de DTS » (199 millions de dollars américains). Cette somme est destinée « à promouvoir une plus forte croissance, réduire la pauvreté et à permettre au pays d’atteindre rapidement le point d’achèvement de l’Initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) ». En effet, jusque-là, la Guinée n’a pas encore atteint cette barre fatidique qui lui permettrait de diminuer sa dette. Pourtant, cela va bientôt faire 15 mois qu’une législature démocratique est installée. Malgré tout, le FMI est optimiste : « les investissements directs étrangers (IDE) dans ce secteur (minier), qui pourraient atteindre jusqu’à 40 % du PIB par an ou davantage entre 2012 et 2014, accroîtront la production, les importations et le déficit du compte extérieur courant et sont susceptibles d’encourager l’emploi avec la construction d’infrastructures telles que les chemins de fer et les ports », a anticipé l’institution financière dans son communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.