Nigéria : Importants manquants financiers de la NNPC

NNPC-TowersSelon le gouverneur de la Banque Centrale du Nigéria (CBN),en deux ans, 50 milliards de dollars se seraient volatilisés des caisses de la Compagnie Nationale Pétrolière (NNPC) . Cette somme provenait de la vente du brut du pétrole.

Jusqu’à présent, les propos de Lamido Sanusi n’ont pas été certifiés. Au cas où cela se vérifiait, ce sera un important manque à gagner pour le pays le plus peuplé d’Afrique. Normalement, les 50 milliards de dollars, générés par la vente du pétrole, devaient être versés dans les comptes de l’Etat. Mais, il n’en a rien été.

Depuis le 25 septembre dernier, le gouverneur de la CBN avait fait remarquer, dans une correspondance, cette irrégularité au président nigérian. Cette lettre évoque un total de 65,3 milliards de dollars issus des ventes du brut entre janvier 2012 et juillet dernier, lesquels devaient être reversés au gouvernement. Toujours d’après la même source, ce dernier n’en a reçu que 24 %, alors que manquait le reste de 49,8 milliards de dollars.

En réaction, Goodluck Jonathan aurait demandé aux autorités de la NNPC de s’expliquer sur ce manquant. Pour se défendre, la NNPC a signé la semaine dernière un communiqué, dans lequel elle déplore « l’incompréhension du fonctionnement de l’industrie du pétrole et du gaz, ainsi que des modalités de versement du produit des ventes de pétrole brut dans mes comptes de l’Etat fédéral ».La compagnie pétrolière soupçonne d’autres administrations, chargées de  la fiscalité pétrolière et des redevances, d’être responsables des manquants constatés. Elle affirme avoir consacré une partie de ses entrées dans le développement des champs pétroliers.

Il faut dire que la NNPC n’est pas réputée pour la transparence de ses opérations. Dans un rapport publié en 2011 par Transparency International et Revenue Watch, cette compagnie était en tête du classement de l’opacité de 44 entreprises pétrolières nationales et internationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.