Côte d’Ivoire : Projet d’émission obligataire

26825835cc88284299dbc3d16fd81a97_SEn début 2014, la Côte d’Ivoire envisage d’émettre un eurobond de 500 millions de dollars sur les marchés financiers internationaux. Une information émanant du directeur du cabinet du Premier ministre ivoirien, Emmanuel Ahoutou.

Cette opération est prévue pour le premier semestre de l’année prochaine .Coté à la bourse de New York (NYSE), l’eurobond devrait avoir cinq ans de maturité. Le montant qu’il réunira sera consacré aux investissements programmés dans le Plan de développement national (PND). Entamé l’année dernière, celui-ci s’étend jusqu’en 2015.

Si Abidjan se permet de s’endetter de nouveau, c’est simplement parce qu’en 2012, le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque Mondiale avaient décidé d’alléger sa dette de 4,4 milliards de dollars. Et ce, dans le cadre de l’initiative en faveur des Pays pauvres très endettés (PPTE) et de l’Initiative d’allégement de la dette multilatérale (IADM). A cela s’ajoute une réduction de dettes de l’ordre de 4,7 milliards de dollars validée par le Club de Paris.

 D’ailleurs, le FMI, qui suit de très près cette opération, n’y voit aucun inconvénient. Selon la ministre ivoirienne de l’Economie, Kaba Nialé, « le taux d’investissement en Côte d’Ivoire devrait passer de 13,7 % du PIB en 2012 à 17,8 % en 2013 et 19,6 % en 2014, dont respectivement 4,9 %, 7,2 % et 8,2 % pour les investissements publics ».

Ce projet ivoirien d’émission obligataire montre l’attrait des Etats du continent noir pour ce genre d’opération. Au cours de cette année, les pays africains ont levé  environ 9,6 milliards de dollars sur les marchés financiers internationaux. Ainsi, le record de 7,2 milliards de dollars établi en 2010 a été battu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.