Guinée : Financement de l’UE

calb3657ue_et_guin_e_JPGAprès la tenue des élections législatives en Guinée, l’Union Européenne (UE) avait annoncé avoir repris pleinement sa coopération avec ce pays ouest-africain. Cela s’est matérialisé par le versement du reliquat du dixième Fonds européen de développement (FED).

Dans ce cadre, la Guinée devait toucher un montant restant de 200 millions d’euros (266 millions de dollars). Celui-ci vient d’être mis à disposition de son gouvernement, comme annoncé lundi par le représentant local de la délégation de l’UE, Philippe Van Damme.

Pour rappel, le dixième FED a pour objectif de soutenir financièrement divers secteurs concernant la bonne gouvernance, les transports et les services sociaux de base. Plus en détails, ce financement vise, pour ce qui est de la gouvernance, à favoriser la réforme en matière de justice et de sécurité et la décentralisation ainsi qu’à améliorer la gestion des finances publiques.

Quant aux services sociaux de base, il est question d’appuyer l’accès à l’eau potable en milieu périurbain et rural et de soutenir le secteur de la santé et ses diverses branches. A noter qu’une enveloppe de 20 millions d’euros (26 millions de dollars) sera réservée au volet sanitaire. Enfin, 80 millions d’euros (107 millions de dollars) seront consacrés aux transports routiers et à l’élaboration d’un plan spécifique pour la capitale Conakry et pour d’autres localités secondaires.

A cette occasion, le patron de la délégation de l’UE a également évoqué la perspective du onzième FED, qui s’étendra de 2014 à 2020. Selon M. Van Damme, la Guinée, forte d’institutions mises en place de manière démocratique, peut prétendre à d’importants financements. Si c’est le cas, ce soutien sera principalement destiné à restaurer l’autorité de l’Etat et à améliorer les conditions de vie des Guinéens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.