Burundi : Code Loi pour l’optimisation de la gestion d’eau

Il y a quelques semaines, un plan national a été mis en œuvre par le Burundi dans le cadre de l’amélioration de la gestion de l’eau. Ce plan sera maintenant consolidé par un code loi qui vient d’être voté. En effet le Sénat burundais vient d’adopter un code de l’eau dans le but d’une meilleure gestion et valorisation de l’eau. Ce code servira aussi à corriger les insuffisances des textes existants sur le sujet et comme le souligne le ministre burundais de l’eau, de l’environnement, de l’Aménagement du Territoire et de l’urbanisme, Jean Marie Nibirantije, de nombreux textes régissant le secteur des ressources en eau comportent de nombreuses lacunes et accusent parfois de graves incohérences internes et des chevauchements de compétences entre plusieurs ministères. Ainsi ce code va mieux réglementer toutes les lacunes observées, établir une législation cohérente et intégrée dans le cadre d’une meilleure gestion et de l’utilisation des ressources en eau. Les autorités voulant donc se donner tous les moyens pour parvenir à de bons résultats, organiseront une campagne d’explication des clauses code en vue de vulgariser son contenu auprès de la population burundaise pour une meilleure appropriation grâce à l’appui financier de la coopération allemande. Un partenariat qui permettra également au Burundi, de bénéficier des études actuellement en cours pour déterminer le réel potentiel en eau souterraine, afin de pouvoir en évaluer les potentialités éventuelles et les possibilités d’y recourir. Les autorités craignent en effet que l’exploitation abusive conduise à des situations ingérables et des conséquences irréversibles sur le plan environnemental. Par ailleurs certaines dispositions de ce code soulignent que le consommateur doit financer les ressources en eau en vertu du principe « pollueur payeur » dicté par ce code.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.