Congo : Une société Malaisienne s’installe

Favoriser l’arrivée et l’implantation des capitaux étrangers au Congo, telle est la nouvelle politique d’investissement que semble mettre en place le gouvernement congolais. Et ça marche. Ce lundi c’est la société forestière Malaisienne, Taman Industrie Limited qui s’est manifestée en exprimant son désir d’investir 3, 6 milliards de F CFA (7,5 millions de dollars) pour la mise en valeur de l’Unité Forestière d’Exploitation (UFE) Banda-nord dans le département du Niari au sud-ouest du Congo. L’information a été révélée par une source proche du ministère de l’économie forestière. Le Sud-ouest du Congo étant connu pour être une grande zone forestière, l’UFE Banda-nord par exemple couvre à elle seule une superficie de 100 200 hectares. Ainsi la société Malaisienne prévoit de produire dès cette année quelques 76 614 m3 de grumes. De quoi booster le marché national congolais. En outre pour le secteur industriel, les prévisions sont plutôt ambitieuses, car elles envisagent porter sur un volume de 65 122 m3 dont 30 913 m3 pour la scierie et 34 200 m3 pour le déroulage. Cette stratégie mise en place par le gouvernement congolais pour attirer les investisseurs étrangers semble très efficace et très profitable au Congo. A cet effet la mise en place de ce projet par exemple annonce déjà la création d’un millier d’emplois. Intégrant aussi les contraintes sociales et environnementales, la direction de Taman s’est engagée à respecter toutes les prescriptions en faveur des populations locales, comme la construction d’un centre de santé, des puits d’eau; la réhabilitation des écoles et l’entretien des routes.

Le ministre Congolais de l’économie forestière a quant à lui profité de la cérémonie de signature de la convention pour rappeler aux exploitants forestiers l’obligation de transformer sur place au Congo 85 % de leurs productions de grumes dès cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.