Mali : Vers une privatisation de « SOTELMA »

De 49% à 20%. Ce sont les parts de la Société des Télécommunications du Mali (SOTELMA) que l’Etat malien s’apprête à céder dans le cadre de sa deuxième phase de privatisation. En effet, le processus de privatisation de cette entreprise a commencé depuis déjà quelques années. Le Mali avait alors accueilli le chérifien Maroc Télécom, qui détient, à présent, 51 % des parts de la SOTELMA. Selon les termes de l’accord liant les deux parties, il doit y avoir un actionnariat public de 19 % des parts et 10 % doivent être réservées aux employés de l’opérateur des télécommunications. Aussi, pour ce faire, le Mali va mettre en vente les 29 % des parts sur le marché financier de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine. Trois établissements seront en charge de cette offre publique de vente. Il s’agit de la Socitété de Gestion et d’Intermédiation du Mali (SGI Mali), Phoenix Capital Management (PCM) et EDC Investment Corporation (EIC–Groupe Ecobank). En clair, ce groupe doit structurer l’offre, conduire le placement des actions et accomplir ses formalités d’inscription à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Selon les prévisions, la vente de ces parts devraient rapporter la bagatelle de 120 milliards de FCFA (240 millions de dollars américains) au Mali. On peut ainsi mieux comprendre pourquoi le gouvernement malien s’active pour ouvrir cette offre le plus tôt possible. Si tout va comme prévu, elle sera disponible sur le marché régional à partir du mois d’avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.