Burkina Faso: «15 terroristes» tués lors d’une opération antijihadiste dans le Nord

Au moins «quinze terroristes» ont été «neutralisés» lors d’une opération antijihadiste menée le 18 mai par les forces armées dans le nord du Burkina Faso, a révélé ce mardi, l’état-major des armées burkinabè dans un communiqué.

Selon l’état-major, qui ne déplore qu’un seul blessé parmi ses soldats, «une base terroriste» a été «démantelée» à Bangao dans la province de l’Oudalan, «15 terroristes ont été neutralisés», et «un important lot d’armement, de munitions, de motos et de moyens de communication a été récupéré» au cours de l’intervention de l’armée.

Depuis le 5 mai, les forces armées burkinabè ont lancé une opération d’envergure dans les régions du Nord et du Sahel afin de déloger les groupes armés jihadistes qui y sévissent.

Dénommée Houné-Dignité en langue peule – cette opération, toujours en cours, avait déjà permis de «neutraliser plus d’une vingtaine de terroristes» et de détruire «quatre bases ou positions des groupes armés», selon des sources sécuritaires.

Le Burkina Faso est confronté depuis six ans aux attaques de groupes djihadistes tels que le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (affilié à Al-Qaida) et l’Etat islamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.