L’envoyé de l’ONU plaide pour 30% de femmes dans le futur gouvernement libyen

manuulLe représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour la Libye, Martin Kobler a plaidé ce lundi, en faveur d’une large représentation des femmes dans le futur gouvernement d’union nationale.

Estimant que «le rôle des femmes pour la paix et la sécurité est d’une très grande importance, Martin Kobler suggère que les femmes libyennes représentent 30% des membres du nouveau gouvernement d’union nationale.

« Les femmes représentent la moitié de la société mais elles sont celles qui souffrent le plus. Leurs fils meurent chaque jour dans les combats, leurs familles sont déchirées par le conflit et leur sécurité personnelle est compromise par la poursuite de la violence et de l’anarchie », a déclaré à cet effet, Kobler à Tunis, à l’occasion d’une réunion de trois jours, rassemblant des représentantes de groupes de femmes libyennes.

Pour Kobler, précise dans un communiqué, la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL), « il est impératif que les femmes libyennes jouent un rôle déterminant à ce moment important de l’histoire de la Libye ».

Martin Kobler a précisé qu’il allait soumettre une série de demandes au Premier ministre du gouvernement d’union nationale, notamment qu’il envisage «un quota de 30% de femmes» dans ce gouvernement. Selon lui, les femmes doivent être représentées dans tous les comités prévus par l’accord politique libyen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.