Le Congo projette une nouvelle raffinerie de 5 millions de tonnes

rdc-rafineerieLe ministre congolais des hydrocarbures, Jean-Marc Thystère Tchicaya, a annoncé mardi à Brazzaville, la construction prochainement, d’une nouvelle raffinerie de pétrole d’une capacité de production annuelle de 5 millions de tonnes.

Il a également annoncé la construction du pipe line des produits pétroliers entre Pointe-Noire, Brazzaville (sud Congo) et Ouesso (nord-ouest du Congo; à environ 1300 km de Pointe-Noire) », pour répondre à la demande croissante en produits pétroliers, a déclaré le ministre congolais devant des responsables des compagnies pétrolières opérant au Congo.

« A plus court terme, les travaux de modernisation, exécutés particulièrement dans le cadre du plan de performance, devraient porter la capacité de raffinage de la Congolaise de Raffinage (Coraf) de 850.000 à 1,2 million de tonnes (par an) dès fin janvier 2016 », a précisé le ministre.

Inaugurée en 1983 à Pointe-Noire la Coraf, une filiale de la société nationale des pétroles du Congo (SNPC), n’arrive plus à couvrir les besoins du pays en produits pétroliers.

Depuis quelques temps, le Congo et plus particulièrement ses deux principales villes, Brazzaville et Pointe-Noire, sont confrontées à des pénuries récurrentes de carburant. Le pétrole lampant, très utilisé dans les ménages en raison des défaillances du réseau électrique dans le pays, est presque introuvable dans les stations service.

La consommation nationale en produits pétroliers tirée par la hausse du parc automobile et des activités industrielles, est passée de 741.689,105 tonnes en 2014 à 858.734,294 tonnes en 2015, soit une augmentation de 15,70%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.