Tanzanie : Helios rachète les tours Vodacom

tower_sharing1Le géant américain Helios a décidé de renforcer sa présence en Afrique, voila pourquoi il rachète des tours de communication à différentes entreprises télécom sur le continent.

En Tanzanie, après avoir acquis les tours de Milicom, c’est celles de Vodacom qui sont actuellement en acquisition. Le groupe Vodacom cède 1149 tours de communication à Helios pour une bagatelle de 75 millions de dollars. En Afrique, les opérateurs avaient pour habitude de tenir toute la chaîne de production de leur secteur d’activité, et au vu des bénéfices générés, cela ne posait pas problème. Cependant, elles se sont rendues compte au cours de leur croissance qu’elles pouvaient optimiser leur revenu en se spécialisant d’avantage dans leur métier pour en assurer l’extension.  De la sorte, les sociétés Télécom se débarrassent des contraintes liées à l’entretien et à la maintenance de leurs équipements.

Après la vente, Helios sera donc désormais propriétaire des infrastructures et équipement vodacom sur le territoire tanzanien. L’entreprise américaine ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, elle prévoit de racheter environ 18000 autres tours de télécommunication sur le continent noir d’ici l’année prochaine. Selon les prévisions, ces acquisitions devraient couter à Hélios la modique somme de 2 milliards de dollars. Après l’acquisition des tours Vodacom, le nombre total des tours détenues par Hélios sera désormais de 4700. La spécialisation a souvent été une bonne chose, avec des techniques et une politique de gestion mieux rodée, Hélios devrait pouvoir rentabiliser un peu plus les infrastructures qu’il acquière.

Alors qu’autant de capitaux et de savoir faire viennent s’installer en Afrique, les experts s’interrogent sur la capacité du continent à réaliser des transferts de connaissances et à bénéficier au mieux de ces mouvements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.