Le président nigérian Buhari s’attribue le portefeuille du Pétrole

buhariLe président du Nigeria, Muhammadu Buhari s’est nommé lui-même ministre du Pétrole, et désigné IbeKachikwu, ministre d’État au ministère du Pétrole, une décision qui intervient dans un contexte de corruption qui mine l’économie du pays, en particulier dans le secteur du pétrole.

A l’annonce de la publication de ces nominations, le président Buhari a eu droit à un standing ovation de ses ministres lorsqu’il a dit: « la personne qui parle est le ministre du pétrole ».

Avant sa nomination au poste de ministre d’État au ministère du Pétrole, Kachikwu était le Directeur Général du groupe de la Nigeria National Petroleum Corporation (NNPC), la société nationale de pétrole.

Il avait été nommé il y a quelques mois, Directeur Général du Groupe NNPC dans le cadre de l’une des stratégies du président Buhari de mettre fin à la corruption et aux malversations qui sévissent dans l’industrie pétrolière.

Le nouveau gouvernement du Nigeria est composé de 36 ministres et secrétaires d’Etat, issu chacun de l’un des 36 Etats qui forment la Fédération nigériane.

Buhari a adressé une mise en garde à ses ministres sur onze questions dont la réduction des voyages à l’étranger qui doivent être absolument liés au service. Les ministres doivent désormais gérer leurs départements avec les ressources maigres, une réduction drastique des véhicules d’escorte et dans le respect de la primauté de l’Etat de droit.

Les ministres « doivent se conformer aux règlements de la fonction publique, vivre de façon honnête, coopérer avec les secrétaires permanents, éviter la rancœur entre les ministres et ministres d’Etat », a insisté le président nigérian avant de souligner que les postes de certaines aides seront gérés par le gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.