RDC : Les USA appelés à revoir leurs priorités.

ben-affleck-rdcBen Affleck, comédien et réalisateur américain, a pressé mercredi, les Etats-Unis à revoir leurs priorités dans la fourniture de l’aide à la République Démocratique du Congo.
Lors d’une audition devant la commission des Affaires étrangères du Sénat à Washington, l’acteur a mis l’accent sur le fait que les populations congolaises ont une préférence pour un investissement qui leur donne un travail plutôt qu’un  les rendant dépendants de l’aide financière et qui les oblige à vivre dans des camps.
« Des investissements spécifiques, à petite échelle, sont quelques fois plus efficaces que des projets énormes », a-t-il plaidé, tout  en soulignant que «  l’avantage dans ce type d’initiative est qu’il peut être mieux contrôlé de sorte à atteindre les objectifs pour lesquels il a été entrepris. »
Ce genre de plaidoyer n’est pas une première pour Ben Affleck. En décembre 2012, il a été en faveur d’un renforcement du mandat de la Mission des Nations Unies en RD Congo (Monusco) dans le seul but de protéger les populations congolaises.
Tout comme Georges Clooney dans la situation du Darfour, Affleck a créé en 2009 l’Initiative pour le Congo oriental (ECI). Il s’agit d’une association à but non lucratif qui soutient les actions humanitaires. Elle travaille actuellement dans la construction d’un partenariat entre les producteurs locaux de cacao et l’entreprise de chocolat bio Theo afin de satisfaire les besoins des deux partenaires. Autrement dit, les producteurs tirent profit de la commercialisation de leurs produits et bio Theo en fait de même par rapport aux matières premières dont elle se procure.
Ben Affleck a conclu que l’engagement du Secrétaire d’Etat, du Président et du Congrès, peut contribuer à faire la différence en RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.