Sénégal : Les promesses de la Banque Mondiale

La Banque Mondiale va apporter une aide budgétaire de 55 millions de dollars américains au Sénégal, a annoncé mardi M. Makhtar Diop, son vice-président pour la région Afrique. Sans cette aide, il sera difficile, pour le gouvernement sénégalais, de boucler son budget 2012.  En effet, le Fonds Monétaire International (FMI) avait remarqué un gap dans le budget sénégalais, selon les explications de M. Diop à la presse. Cette information a été répercutée à la Banque Mondiale. Celle-ci a entamé des discussions avec les autorités du pays pour voir dans quelle mesure le combler. Les deux parties se sont mises d’accord sur le montant de 55 millions de dollars américains. Cette somme sera versée à l’exécutif sénégalais d’ici la fin de l’année et aura pour vocation de financer des solutions durables. Selon le numéro 2 de la Banque Mondiale en Afrique, l’institution financière internationale est même prête à venir en aide au Sénégal en 2013 et en 2014. Ce, à condition de disposer des paramètres sur le cadrage macroéconomique du pays. Par ailleurs, M. Diop a également évoqué la situation énergétique. Cela continue à poser problème et la Banque Mondiale en a conscience. Ainsi, elle envisage d’accorder 85 millions de dollars américains au pays ouest-africain pour juguler cette crise. D’après M. Diop, tous les maillons du secteur doivent être passés au peigne fin.

En tant qu’ancien ministre de l’Economie et des Finances du Sénégal (2000-2001), les conseils du vice-président de la Banque Mondiale, région Afrique  ont un certain poids. Dans tous les cas, la Banque Mondiale prouve, au travers de ses financements, son intérêt pour l’économie sénégalaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.