Sénégal – Allemagne : une coopération pleine de promesses

25 Jahre Beratergruppe der Bundeswehr im SenegalSur les trois ans à venir, le Sénégal jouira d’une aide budgétaire de 57 millions d’euros (76 millions de dollars) mise à disposition par l’Allemagne suivant l’annonce de son ambassadeur, Bernhard Kampmann, dans les colonnes du magazine La Gazette.
Cette enveloppe entre dans le cadre de la coopération de l’Allemagne avec le secteur public sénégalais. A en croire le diplomate allemand, cette collaboration va s’axer essentiellement sur l’énergie à partir de l’année prochaine, conformément aux vœux du gouvernement du Sénégal. Pour l’heure, la première économie de la zone euro contribue financièrement au processus de paix en Casamance (sud) entre l’Etat et le Mouvement rebelle des Forces Démocratiques de Casamance (MFDC). Il faut dire que la situation de cette région n’est pas indifférente à l’Allemagne. Pour preuve, M. Kampmann, en poste à Dakar depuis six mois seulement, y a effectué sa première visite. Plus concrètement, Berlin soutient financièrement la communauté Sant’Egidio, qui assure la médiation entre les deux parties belligérantes.
A côté des questions politiques, la coopération allemande touche le secteur privé : « nous voulons booster l’investissement privé allemand au Sénégal. Les opérateurs privés allemands hésitent à venir au Sénégal », a-t-il lancé. D’où, « la faible présence économique allemande au Sénégal ». Selon l’ambassadeur allemand, le tourisme sénégalais, qui suscite l’intérêt d’investisseurs privés, figure parmi les axes à développer dans ce sens. A ce propos, plus de voyageurs allemands choisissent de visiter la Gambie au détriment du Sénégal. M. Kampmann a aussi parlé de Fraport et de son contrat avec l’Etat sénégalais sur la gestion de l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de Diass. Cette entreprise a signé cet engagement depuis 2006 et n’attends que l’inauguration de cet aéroport pour y prester.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.