Macky SALL plaide pour le financement par le FMI des infrastructures en Afrique

macky-sallLe Président Macky SALL a fait vendredi devant le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) à Washington, un plaidoyer pour le financement des infrastructures en Afrique, notamment la voie ferroviaire Dakar-Bamako et la lutte contre l’évasion fiscale, annonce dans un communiqué, le ministère sénégalais de l’économie, des finances et du plan.

Le président sénégalais a appelé à «une synergie des efforts nécessaires entre bailleurs et bénéficiaires pour l’aboutissement des projets de développement en Afrique, en mettant en place des mécanismes plus souples en matière de maturité, de plafond d’endettement, afin d’accompagner des pays ayant réalisé un certain niveau de développement tels que le Sénégal, à disposer de ressources longues à moindre coût et de ressources non concessionnelles».

Le Président Macky SALL a demandé l’appui des bailleurs en faveur d’un prêt syndiqué pour le financement d’un chemin de fer à écartement standard entre Dakar et Bamako, pour le transport de personnes et de marchandise. Il a de même plaidé pour une optimisation des relations entre donateurs et bénéficiaires, afin, a-t-il insisté, d’améliorer les conditions de l’aide, notamment au regard de la lourdeur des procédures qui entraînent de faibles taux de décaissement.

Il a en outre demandé au FMI de poursuivre son soutien avec l’OCDE, à la lutte contre l’évasion fiscale et l’imposition équitable des revenus. Le Sénégal veut s’appuyer d’abord sur ses ressources internes pour financer son développement, a assuré Macky Sall, réaffirmant l’engagement de son pays à lutter contre les flux financiers illicites.

Evoquant les récentes découvertes de pétrole et gaz au Sénégal, Macky Sall a promis que son pays compte adopter «une approche prudente, lucide et transparente pour éviter la malédiction du pétrole».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.