Au moins 22 morts dans l’incendie d’un camp de pèlerinage au Sénégal

Au moins 22 personnes ont péri ce mercredi, dans un incendie qui s’est déclaré à l’occasion d’un pèlerinage musulman à Medina Gounass, dans le sud-est du Sénégal.

L’incendie de source encore inconnue et attisé par un vent violent, a rapidement pris, en cette saison sèche, dans les huttes en paille ou en bois qui servaient d’abris aux pèlerins venus participer à la 76ème édition du Daaka de Medina Gounass, un pèlerinage local qui attire chaque année des milliers de pèlerins, venus du Sénégal et des pays de la sous-région.

Le feu a ensuite été maîtrisé par les sapeurs-pompiers, non sans faire plusieurs morts et blessés et détruire une bonne partie du site.

Dans un communiqué, le gouvernement a présenté ce jeudi ses «condoléances émues» aux familles des victimes. Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, était attendu sur les lieux du drame avant une visite ce vendredi, du président Macky Sall, accompagné d’une délégation gouvernementale.

Au Sénégal, de nombreux évènements religieux drainant des milliers de fidèles vers les fiefs des différentes confréries, sont souvent endeuillés par des accidents, particulièrement sur la route.

Le précédent incendie survenu lors du Daaka de Medina Gounass, remonte à 2014, cette année-là une partie du site avait été ravagée par des flammes.

Ce rassemblement de 10 jours de prière qui se tient en pleine brousse a été initié pour la première fois par le marabout Thierno Mouhamadou Saïdou Bâ, alias Mamadou Hawoly Bâ, né en 1900 dans le village de Thikité, dans le département de Podor (nord).

Il est décédé en 1980 à Dakar, suite à une maladie qu’il contracta au cours de son célèbre pèlerinage à Fès. Il est enterré à Médina Gounass, la cité religieuse qu’il a créée en 1936.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.