Sénégal : L’indispensable Banque Atlantique

bank-atlantikLa Banque Atlantique a récemment consenti un prêt de 300 millions de dollars en faveur du gouvernement sénégalais. Ce dernier a recouru aux services du même établissement financier en vue de faciliter la levée de 200 millions de dollars sur les marchés internationaux.
Décidément, la Banque Atlantique devient indispensable au renflouement des caisses de l’Etat sénégalais. Quand elle ne met pas sa casquette de créancier, elle assure l’intermédiation entre l’Exécutif et les marchés financiers internationaux.
Pour ce qui est du prêt, une convention y afférente a été signée la semaine dernière par le ministre sénégalais de l’Economie et des finances, Amadou Bâ, et le directeur général d’Atlantic Business International, Souleymane Diarrassouba. Selon les clauses de cet engagement, ce prêt, assorti d’une maturité de 7 ans, est supporté par la Banque Atlantique à hauteur de 90 %.
Quant à la levée des fonds, c’est depuis octobre dernier que « le Sénégal a choisi la Banque Atlantique comme chef de file pour la mobilisation de 150 milliards de FCFA (300 millions de dollars) dans l’espace de l’Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA) et de 100 milliards de FCFA (200 millions de dollars) sur les marchés internationaux », a indiqué une source proche de ce dossier. Et de préciser que « le second montant mentionné devrait être pourvu par une banque londonienne avant le terme de ce mois ».
Cet important financement sera investi dans divers projets d’infrastructures. Ces initiatives engloberont différents secteurs en particulier, l’agriculture, les énergies et le transport. Tout cela entre dans le cadre du Plan Sénégal Emergent, dont l’objectif vise à porter la croissance économique du pays à 7 % contre les 4 % actuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.