Union du Fleuve Mano : Soutien de la BAD

conakry2013_manoriverpresidentsDepuis quelques années, les pays membres de l’Union du Fleuve Mano nourrissent un projet d’interconnexion qui vient de recevoir le soutien financier de la Banque Africaine de Développement (BAD).

Cette Institution financière compte réserver un montant de 145 millions d’euros (193,3 millions de dollars),à ce projet d’interconnexion de l’Union du Fleuve Mano. Plus concrètement, il s’agit de relier les réseaux électriques de Côte d’Ivoire, de Guinée, du Libéria et de Sierra-Léone. Pour ce faire, une ligne à haute tension de 225 kV et de 1400 km de long sera installée entre ces 4 pays. Elle sera jonchée de 11 sous-stations électriques, qui dépendront de 2 postes régionaux. Tous ces travaux se dérouleront entre 2014 et 2017.

La BAD couvre les charges de ce projet à hauteur de 40 %. Si elle a consenti à ce décaissement, c’est dû certainement à cause de la pertinence du projet qui permettra la sécurisation de la fourniture électrique de ces 4 Etats.

Pour un début, la Côte d’Ivoire exportera son électricité vers ses 3 partenaires. Ce qui améliorera la couverture électrique de l’Union du Fleuve Mano, estimée à 15 %. Par la même occasion, le coût de la facture énergétique dans cette communauté, réputé pour son importance, baissera certainement. A titre de comparaison, a couverture électrique de l’Afrique est estimée à 40 %.Quant au coût de l’électricité en Afrique, il est deux fois moins cher que dans l’espace de cette Union.24 millions de personnes bénéficieront directement de cette interconnexion.L’énergie électrique devrait atteindre 125 villages voisins de la ligne à haute tension,1500 PME, 70 écoles et 30 centres hospitaliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.