Nigéria : Nouvelle tuerie de Boko Haram

4987942-1x1-700x700Selon des témoignages, des membres du groupe terroriste Boko Haram, dissimulés dans des tenues militaires nigérianes, ont abattu 19 personnes et brûlé 3 camions à Logumani (30 km de la frontière camerounaise).

Même l’offensive de l’armée régulière ne semble pas en mesure d’arrêter Boko Haram qui a encore frappé. Les islamistes ont mené une attaque à Logumani. D’après les habitants de cette ville, ils circulaient sur des motos et munis de kalachnikov.

Après leur passage, une macabre découverte a été faite : « Nous avons trouvé 19 cadavres sur les lieux de l’attaque menée par les hommes de Boko Haram», a confié l’un des responsables d’un groupe de défense local civil à l’AFP. « Cinq  des victimes, dont les conducteurs et leurs assistants de 2 camions ont été tués par balle, les autres ont été abattus à coup de machettes », a-t-il ajouté. Un survivant confirme cette attaque en déclarant qu’« ils étaient 9 hommes, vêtus d’uniformes militaires », indiquant que ces derniers ne se sont enfuis qu’après avoir été prévenus par téléphone de l’arrivée imminente des militaires nigérians. Ce rescapé lie ces assaillants à la secte terroriste confirmant que certains d’entre eux étaient barbus, à la différence des militaires nigérians. Selon lui, Boko Haram attaquerait fréquemment des villages de la région et des chauffeurs  routiers.

Face à ces attaques, c’est le mutisme total, jusque-là, les autorités militaires de la région. Pourtant, le gouvernement nigérian ne cesse de vanter l’efficacité de l’offensive menée  par l’armée  contre Boko Haram depuis la mi-mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.