Un hôpital National, fruit de la coopération sino-nigérienne

1362472003Pr_Hospit_gagnoaAu sortir d’une audience, mardi, avec le chef de l’Etat nigérien, l’ambassadeur de Chine a annoncé la construction prochaine d’un hôpital d’une capacité de plus de cinq cents lits à Niamey.

D’un coût global de plus de 26 millions de dollars, cette infrastructure permettra de répondre aux besoins en soins médicaux du peuple nigérien ; mieux, de servir l’intérêt des populations de la sous-région ouest-africaine en cas d’évacuation médical par exemple. Ce projet, dont le lancement des travaux se tiendra au cours de ce mois de septembre, ouvre des perspectives d’avenir pour les jeunes diplômés en médecine.

En effet, quoique la construction d’un seul hôpital ne puisse donner un emploi à tous, il n’empêche qu’elle constitue un moyen clé pour apaiser les tensions sociales en matière d’emploi. Elle permet aussi de lutter contre le phénomène de la fuite des cerveaux. Ainsi, les jeunes diplômés auront la possibilité d’exercer dans leur pays et d’être, par la même occasion, proches de leurs familles respectives.

En dehors du domaine médical, une source officielle nous a fait remarquer que la coopération sino-nigérienne s’étend à d’autres secteurs comme la politique, l’économie, l’énergie, la culture, la sécurité et les infrastructures : c’est là encore une preuve d’un lendemain prometteur en matière d’amélioration des conditions socio-économiques des Nigériens.

Toutefois, pour l’heure, l’attention des autorités nigériennes et chinoises est, en plus du domaine médical, portée aussi bien sur la construction des lignes de transmissions d’électricité de haute tension que sur le renforcement des capacités de la production d’eau potable dans certaines localités du Niger.

En somme, la multiplicité des projets, surtout l’édification prochaine de l’hôpital à Niamey, la capitale, augure bien de l’état de la coopération entre la Chine et le Niger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.