Cap-Vert : la BIC rachète une institution financière

bpnLa Banque Internationale du Crédit (BIC), une banque de droit angolais, vient de signer récemment un contrat de rachat de la BPN-IFI, une institution financière du Cap-Vert détenu par des capitaux portugais. L’institution financière installée au Cap-Vert aurait commis des irrégularités qui ont emmené les autorités insulaires à conditionner la poursuite des activités par l’entrée d’un autre actionnaire dans le capital. La transaction a été évaluée à près de 30 millions d’euros. La BIC avait déjà demandé depuis l’année passée aux autorités capverdiennes de lui octroyer une licence pour ouvrir une succursale dans cet archipel de l’océan Atlantique. Cette transaction semble donc une aubaine pour l’institution basée à Luanda (Angola). La Banque Internationale de Crédit devrait à travers cette acquisition, développer au Cap-Vert des opérations sur titre et de placements de dépôts. Une fois que la banque sera effectivement assise sur l’archipel, elle promet développer des représentations à travers toute l’étendue du Cap-Vert. La BIC se veut être une des banques capverdiennes qui repose sur la conformité aux règles de bonne gouvernance bancaire, nationales et internationales. Son implantation devrait booster le développement du système financier dans cet archipel de l’océan Atlantique. En effet, bien que le Cap-Vert ait un taux de bancarisation estimé à 70%, de nombreuses personnes aux revenus bas, accèdent encore difficilement aux services bancaires, notamment au crédit pour le développement d’activités génératrices des revenus.

Les responsables capverdiens estime que l’installation de la BIC à Praia (Capitale du pays) va permettre aux couches les plus démunies de développer des activités économiques, de dépasser la pauvreté et de s’intégrer dans le processus de modernisation de l’Etat. Le groupe BIC a également prévu près de 760 millions pour étendre son réseau bancaire à d’autres pays d’Afrique lusophone. Il avait déjà dépensé 40 millions d’euros l’année passée pour acquérir une banque installée au Portugal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.