Le Togo, l’Union Européenne et les statistiques

Le Togo l’Union EuropéenneVia une offre financière de plus de 27 millions de dollars, L’Union Européenne (UE) vient d’appuyer hier lundi le développement de la statistique au Togo. Selon une source proche du dossier, cette aide s’inscrit dans le cadre du nouveau Programme d’appui institutionnel (PAI2) en faveur du gouvernement togolais. Prévu pour couvrir une période de quatre années, le PAI2 a pour objectifs d’assurer l’opérationnalisation de l’Institut national de statistique, d’étude économique et démographique (INSEED) ainsi que l’amélioration de la qualité et de la régularité de la production statistique. Le gouvernement espère que ce programme, de même que bien d’autres initiés par son partenaire européen, contribuera à la promotion de la gouvernance économique. En effet, depuis 2007, l’UE aurait financé, à hauteur de 32,4 millions de dollars, la coopération communautaire avec le Togo à travers plusieurs conventions de financement. Ces dernières ont porté sur des projets et programmes qui relèvent de domaines d’intervention divers, tels que la bonne gouvernance, la macro-économie, les infrastructures ou encore le développement rural et l’environnement. Bien plus, au titre du 10ème Fonds Européen de Développement en 2008, une enveloppe programmable d’un montant de plus de 159 millions de dollars a été mise à disposition de l’Etat togolais afin de répondre, conformément à la stratégie gouvernementale, à des besoins spécifiques de certains secteurs.

Par exemple, près de 28,5 millions de dollars ont été alloués à la gouvernance et l’appui aux réformes économiques et institutionnelles. Aussi, 53 millions de dollars ont-ils été affectés à la relance économique à travers la réalisation d’infrastructures. En résumé, la relation fraternelle entre l’Union Européenne et le Togo constitue le fer de lance de l’équilibre de leur coopération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.