La vente de Gabon-télécom est sur la table

La vente de Gabon-télécom est sur la tableDans les milieux d’affaires gabonais, il se raconte que l’acquéreur des actifs de Gabon Telecom serait déjà connu. Sa vente est d’actualité depuis que le groupe français Vivendi a annoncé son intention de céder ces 53% des parts dans Maroc Télécom. la société Gabon Télécom étant elle même une filiale de Maroc Télécom qui possède 51% des parts, elle se retrouve emporté par le courant. Le processus de vente a déjà été lancé et sa réalisation a été confié à deux banques, à savoir le Crédit agricole et la banque d’affaires franco-américaine Lazard. D’après les estimations des experts du groupe Vivendi, cette opération devrait lui permettre de tirer plus de 5 milliards de dollars. Sur la liste de potentiel acquéreur, 4 d’entre eux sortent du lot. Il s’agit notamment de Qatar Télécom, de l’opérateur coréen KT Télécom, de France Télécom ainsi que du groupe émirati Etisalat à travers sa filiale africaine Moov no Limit. Sans aucune assise réelle, la radio-trottoir a colporté l’information selon laquelle c’est Moov no Limit qui aurait déjà décroché le marché, il n’en est rien. Au contraire, parmi les candidats en lisse, la presse financière place l’opérateur Qatari en position de favori.  Ses points forts sont sa force de frappe financière ainsi que sa proximité culturelle avec le Maroc.

Par ailleurs, si le Maroc devait se porter acquéreur, il aurait toutes les chances de l’emporter parce qu’aujourd’hui encore le pays détient 30% des parts chez Maroc Télécom et se trouverait donc favori. En outre, si le Maroc ne se présentait pas et qu’il soutenait plutôt le dossier qatari, ce dernier verrait ses chances augmenter. Selon certaines sources, la question aurait été abordée lors de la visite du Roi marocain au Gabon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.