George Weah grand vainqueur de la présidentielle au Liberia

L’ex-star de football, le sénateur George Weah a largement remporté le second tour de la présidentielle au Liberia, selon des résultats partiels du vote publiés jeudi la Commission électorale nationale (NEC) après dépouillement de 98,1% des suffrages.

L’attaquant star de Monaco, du PSG et du Milan AC dans les années 1990, Weah a recueilli 61,5% des voix lors du second tour de l’élection présidentielle, contre 38,5% au vice-président Joseph Boakai, selon la NEC.

Confiant avant l’annonce du résultat, revigoré par les ralliements et surtout après être sorti vainqueur du premier tour du 10 octobre avec 38% des voix, la star du football avait déclaré que «le peuple libérien a clairement fait son choix», mardi dernier le jour du vote.

George Weah, seul Ballon d’Or africain (en 1995) avait déjà reçu les «félicitations» d’une autre star du foot, l’Ivoirien Didier Drogba. Les partisans de sa Coalition pour le changement démocratique (CDC) avaient eux-aussi, commencé à célébrer des résultats non-officiels diffusés par des radios locales.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres et le chef des observateurs de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’ancien président du Ghana, John Dramani Mahama, ont tous salué à l’instar de l’Union européenne, «la tenue pacifique» du scrutin.

Le Liberia va vivre sa première alternance démocratique depuis 1944 et après une longue et sanglante guerre civile qui avait fait 250.000 morts entre 1989 et 2003.

Georges Weah, successeur d’Ellen Johnson Sirleaf, qui entrera en fonctions le 22 janvier, doit alors relever un double défis : assurer une paix durable et redresser l’économie du pays, qui peine à se remettre de l’épidémie d’Ebola et de la baisse des cours des matières premières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.