Sierra Léone : Freetown dope la croissance de la CEDEAO

Sierra Léone Freetown dope la croissance de la CEDEAOAlors que la crise internationale battait encore son plein, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a enregistré un taux de croissance économique d’environ 7% l’année dernière. Ces résultats très flatteurs ont été réalisés en grande partie grâce à une forte croissance de certains pays de la région, tirant ainsi vers le haut la moyenne générale. Pour ce qui est des pays ayant dopé cette croissance, l’on compte en tête de liste la Sierra Leone. En effet, ce pays a réalisé un taux de croissance record de 18,3%, ce qui représente le taux le plus élevé en Afrique et l’un des meilleurs sur la planète. En occident ainsi qu’en orient, les taux de croissance à deux chiffres sont devenus un luxe que très peu d’Etats peuvent s’offrir. Sur les 15 pays constituant la CEDEAO, d’autres individualités ont également contribué à faire de la sous-région, un des forts pôles de croissance pour l’année qui s’est achevé. Le Burkina Faso, le Niger, le Ghana ainsi que la cote d’ivoire ont enregistré chacun un taux de croissance d’environ 8%, ce qui contribue substantiellement à tirer vers le haut la moyenne sous-régionale. Après plusieurs années de guerre civile, la Sierra Léone est actuellement entrain de restaurer son tissu économique.

D’après les experts du Fonds Monétaire International, la relance économique du pays serait en bonne voie. L’inflation a été maîtrisé et la croissance continue sa montée en flèche, soutenue par la reprise des secteurs agricole et minier. L’économie du pays est fortement agricole, avec près du deux tiers de la population travaillant dans le secteur. Autre fois le fleuron du tourisme dans la région, le pays compte progressivement retrouver ce statut perdu à cause de la guerre civile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.