Ebola : Tests « encourageants » d’un médicament antiviral japonais

Bonne nouvelle pour les victimes du virus Ebola. Un médicament antiviral japonais testé sur des malades atteints d’Ebola, a donné des résultats « encourageants », a annoncé L’Institut français pour la santé et la recherche (Inserm).

ebola

L’essai a été effectué en Guinée Conakry et « les résultats encouragements (…) vont être très rapidement soumis à un éditeur scientifique pour publication et rendus publics selon les modalités habituelles de communication scientifique », a indiqué l’Inserm.

Cette bonne nouvelle tombe au moment où l’Organisation mondiale de la santé (OMS), annonce de nouveaux bilans lourds, soit 9000 personnes tuées par l’épidémie d’Ebola. Pour l’essai du médicament 80 malades ont été soumis au test du traitement antiviral japonais, dénommé le Favipiravir (Avigan). Il a été produit par une filiale de Fujifilm.

Et, d’après l’Inserm ce médicament administré a permis de montrer « une réduction du nombre de décès chez les adultes et adolescents ayant une faible multiplication du virus. La guérison est accélérée », précise l’institut.

Les tests de ce médicament ont débuté depuis le 17 décembre 2014 dans le centre de traitement de MSF situé à Guéckédou (sud de la Guinée).

L’essai a été conduit en partenariat avec des chercheurs et les autorités de Guinée, avec Médecins Sans Frontières (MSF), l’ONG Alima et la Croix rouge française.

Cet essai clinique, est la première avoir montré des signes d’efficacité contre le virus Ebola. Un virus qui ne cesse d’arracher des vies. En Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, 9.004 personnes sont mortes des suites de la maladie, selon le dernier décompte du 3 février, de l’OMS.

En Guinée 10 nouvelles personnes ont été emportées par le virus,  portant le  bilan national à 1957 morts. En Sierra Leone, 15 nouveaux décès ont été enregistrés, portant le nombre de morts à 3301.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.