Nigéria : Les élections présidentielles et législatives de 2015 reportées de six (6) semaines

Les élections présidentielles et législatives au Nigéria, prévues pour le samedi 14 février 2015, ont été reportées de six semaines, a annoncé la Commission électorale nationale indépendante (INEC), à l’issue d’une réunion de « crise », samedi 07 février 2015.  Le vote a donc été repoussé par l’INEC pour le 28 mars 2015.

Goodluck jonathan a encore six semaines de plus à la tête du Nigéria
Goodluck jonathan a encore six semaines de plus à la tête du Nigéria

Ce report des élections, est une réponse favorable de l’INEC aux responsables de la sécurité qui ont estimé que « l’armée n’est pas en mesure de sécuriser le scrutin sur l’ensemble du territoire dans un délai si court ». Les forces de sécurité craignant des attaques « inopinées » et « meurtrières » des combattants de la secte islamistes Boko Haram, pendant des rassemblements des électeurs. L’insurrection et la répression de Boko Haram ont fait depuis 2009 plus de 13.000 morts et 1,5 million de déplacés,

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (INEC), Attahiru Jega, avait depuis plusieurs semaines résisté aux demandes de report des scrutins qui se sont multipliés dans le pays, et au sein des instances officielles. « Si la sécurité du personnel, des électeurs, des observateurs électoraux et du matériel électoral ne peut pas être garantie, la vie d’innocents jeunes hommes et femmes ainsi que la perspective d’élections libres, justes et crédibles seraient grandement compromises », a-t-il affirmé.

Même si l’INEC avec ce report, a souhaité garantir la sécurité des électeurs et du pays, les partis de l’opposition eux trouvent en ce report un  recul de la démocratie au Nigéria. D’ailleurs, après l’annonce du report des élections, l’ex-général Muhammadu Buhari, candidat du Congrès progressiste (ACP) et l’un des favoris du scrutin a dénoncé « un recul majeur pour la démocratie nigériane », affirmant qu’elle annoncerait « dans les prochains jours » s’il se rangera ou non au choix des autorités.

Les Etats-Unis, dans un communiqué  de la porte-parole adjointe du Département d’Etat Marie Harf, s’étaient oppossés au report des élections au Nigéria.  « Les Etats-Unis s’attendent aussi à ce que le Nigeria tienne ces élections à la date prévue », a-t-elle indiqué dans le communiqué. Mme Harf avait appelé les forces de sécurité du pays à être impartiales pour permettre aux Nigérians de voter « en sécurité et sans délai indu ».

Mais, la décision « délicate » de l’INEC, a été le report des élections « Il y a un certain nombre de questions qui sont cruciales pour les élections, comme la sécurité qui n’est pas sous le contrôle de la Commission électorale nationale indépendante (INEC) », a justifié Attahiru Jega.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.