Ghana : des difficultés pour la filière cacao

Ghana des difficultés pour la filière cacaoLe Ghana a annoncé qu’il comptait toujours atteindre ses objectifs de 800.000 tonnes de cacao pour la campagne 2012-2013. Après plusieurs pluies susceptibles de perturber la campagne en retardant la formation des cabosses, plusieurs observateurs se sont posé la question de savoir si le pays allait pouvoir atteindre ses objectifs. La région de l’ouest demeure l’une des principales victimes de ces fortes précipitations. Or, cette dernière est la première source de production nationale en matière de fèves de cacao. En effet, elle fournit chaque année plus de la moitié de la production des fèves du pays. Dès lors, l’impact des précipitations sur la région de l’ouest risque d’avoir des conséquences sensibles sur les rendements des récoltes principales. La campagne 2012-2013 prendra fin au mois de juin de l’année en cours et les autorités du pays tablent encore sur le maintien des prévisions initiales. Il y a deux ans, Accra avait connu un pique de production avec près de 1 millions de tonnes de cacaos produits, au cours de l’exercice 2010-2011. Cette baisse de 20% s’explique en partie par des facteurs naturels tels que la pluviométrie. Cependant, les autorités ont annoncé que le pays sortirait bientôt de cette période de baisse et devrait revenir dès l’exercice prochain, à des niveaux de production tournant autours du million de tonnes. Pour encourager la production nationale, le Ghana assure aux producteurs nationaux un prix minimum de 70% de la valeur de la fève exportée. Ces derniers temps, la baisse des cours du cacao sur le marché mondial a entraîné des difficultés au niveau de la production interne.

Plusieurs mécanismes ont été mis en place pour faire face à la situation. A titre d’exemple, le Cocobod a annoncé qu’il distribuerait gratuitement près de 20 millions de graines de cacaoyer. Cela encouragerait les producteurs à rester dans le secteur cacao, au lieu de migrer vers des productions plus rémunératrices à l’instar de la palme ou du caoutchouc. Le Ghana est à ce jour le deuxième producteur mondial de Cacao, après la Cote d’ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.