Sénégal : pêche et arachide, deux niches de croissance

Sénégal pêche et arachide deux niches de croissanceRespectivement première ressource d’exportation et première production agricole au Sénégal, les secteurs de la pêche et de l’arachide promettent des jours meilleurs pour le pays. Et selon les observateurs, la pêche pourrait à elle seule relever l’économie nationale.
Les chiffres locaux évaluent à 200 millions de dollars par an, les pertes essuyées par le Sénégal suite à une gestion non optimale du secteur. La pêche reste la première source de devises du pays avec près de 35% de parts. Avec une meilleure gestion et des moyens conséquents, Dakar pourrait décupler son rendement en produits de pêche et mieux alimenter les caisses nationales. Pour ce qui est de l’arachide, la culture reste la plus importante des produits agricoles, occupant près de 40% des terres cultivées. Pour l’année qui commence, la pluviométrie s’annonce encourageante et les récoltes tablent sur une production de 700.000 tonnes pour la saison en cours, qui s’achève au mois de mars. Pour permettre aux paysans de réaliser des bénéfices sur leurs productions, le gouvernement a décidé de relever le prix d’achat à environ 38 centimes de dollars le kilo, soit une hausse de 8% sur le prix précédent. En effet, selon certains témoignages, il est arrivé à plusieurs reprises que les paysans travaillent à perte parce que les prix d’achat fixés par le gouvernement étaient trop bas.

Cependant, les producteurs d’huile d’arachide expriment beaucoup d’inquiétude en cette nouvelle année. Bien que le produit de base soit abondant sur le marché, les grandes entreprises ainsi que les nouveaux opérateurs chinois achètent directement auprès des villageois à des prix élevés, ce qui créer une pénurie sur le marché. Pour pallier à ce problème, les autorités sénégalaises ont décidé de bloquer temporairement l’exportation des grains d’arachide afin d’alimenter en priorité l’industrie locale. Les producteurs d’huile sénégalais appellent les responsables à plus de vigilance contre le risque de dérèglement du cycle de fonctionnement du secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.