Togo : Ecobank gagne la Chine

Ecobank devient de moins en moins panafricaine. Après avoir gagné la France, les Emirats Arabes Unis (EAU) et l’Angleterre, l’établissement financier basé à Lomé ouvre une représentation en Chine. La banque l’a annoncé la semaine dernière : elle débarquera très prochainement à Pékin, la capitale chinoise. Depuis le mois de juillet, Ecobank a d’ores et déjà obtenu le visa de la China Banking Regulory Commission (CRBC), autorité de tutelle du secteur bancaire dans la deuxième puissance mondiale. Cette paperasse a été complétée par la délivrance d’un certificat d’enregistrement par la Beijing’s Administration for Industry & Commerce. Ainsi, il ne reste plus aucun obstacle au développement d’Ecobank dans le pays émergent asiatique. Comme il fallait s’y attendre, les activités de cet établissement financier se baseront sur les divers échanges économiques entre la Chine et le continent noir : « notre bureau de représentation à Pékin va permettre de renforcer la coopération entre Ecobank et les autorités financières chinoises, tout en facilitant le commerce et les investissements bilatéraux », a précisé son responsable du Corporate and Investment Banking. Ce bureau constitue la 4è représentation d’Ecobank à l’échelle internationale : cette banque s’était d’abord implantée à Paris avant d’ouvrir ses portes à Dubaï et, plus récemment, à Londres.

A peine arrivée en Chine, Ecobank se projette déjà dans un rêve américain. Le groupe panafricain pourrait bientôt baser une succursale à New-York. En outre, Ecobank étudie la possibilité de s’installer en Inde. Cette puissance émergente entretient également bien de rapports commerciaux avec la Chine. Et, la banque y possède un atout : elle travaille en partenariat avec Bank of India et Icici Bank, deux établissements financiers indiens, sur l’import et l’export.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.