Guinée/Guinée-Bissau : Nhamadjo visite Condé

Nkamajo_0Hier mardi, le président bissau-guinéen Serifo Nhamadjo bouclait une visite en Guinée. Un déplacement dominé par la lutte contre la criminalité transfrontalière.

Ce n’est un secret pour personne : aujourd’hui, la Guinée-Bissau est considérée comme un narco-état. Provenant fréquemment de l’Amérique du Sud, la drogue qui y transite peut, par la suite, passer chez le voisin guinéen avant de tenter d’atteindre les côtes européennes. Conscients des méfaits d’un tel trafic transfrontalier, les deux chefs d’Etat, le guinéen Alpha Condé et le bissau-guinéen Serifo Nhamadjo, se sont penchés sur les pistes de solution envisageables au cours de leur entrevue. A côté du narcotrafic, ils ont parlé aussi de ses conséquences, dont l’insécurité est la principale. D’où, les deux dirigeants ont analysé quelques dispositions que leurs administrations respectives pourraient prendre pour lutter contre ces menaces.

Toujours dans le souci d’assurer l’ordre public, M. Condé et M. Nhamadjo se sont engagés à œuvrer pour la paix en Guinée-Bissau. En effet, depuis l’année dernière et le coup d’Etat qui a marqué ce pays, celui-ci recherche toujours la stabilité. Pour y arriver, les deux présidents proposent, d’après un communiqué conjoint, de réformer ses éléments de défense et de sécurité. En clair, il sera question de combattre particulièrement la circulation des armes légères, la piraterie maritime en plus de la lutte contre le narcotrafic, comme l’a indiqué le ministre guinéen des Affaires étrangères.

Lors de cette rencontre, il a aussi été question de divers autres thèmes, à l’instar, entre autres, de la lutte contre la pêche illicite et l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Gambie (OMVG). En conclusion, les chefs d’Etat ont évoqué la mise en place de projets de développements en faveur des deux populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.