Sénégal : Batimat fait peau neuve

Pour Batimat, les apparences ne sont pas trompeuses. Ce géant sénégalais de la vente des matériaux de construction s’est lancé dans un vaste plan de rénovation de ses locaux. Au final, la beauté de ceux-ci semble refléter la bonne santé financière de Batimat. Contre un chèque de 20 millions de dollars américains, cette opération a atteint les 11 succursales du groupe basées dans en Afrique de l’Ouest et en Afrique Centrale. Dans ce cadre, certaines représentations ont même eu droit à des bâtiments pimpant neufs. C’est le cas du magasin de Libreville, rouvert à la fin du mois dernier. A elle toute seule, cette plateforme de 3 800 m2 disposant, en outre, d’un entrepôt de 10 000 m2,  a nécessité un investissement de 5,2 millions de dollars américains et 3 ans de travaux après un grave incendie. En début 2012, Batimat inaugurait son magasin d’Abidjan,  lui aussi ayant été réduit en cendres 2 ans avant. Ce projet a occasionné le même investissement financier que pour la filiale gabonaise. A part les villes gabonaise et ivoirienne, Dakar et Pointe-Noire ont également bénéficié de nouveaux locaux. Batimat visait à mieux exposer ses produits tout en améliorant les espaces d’accueil de sa clientèle. Tout porte à croire que les retombées de ces travaux ne se feront pas attendre trop longtemps. Comme l’occasion fait le larron, le groupe sénégalais entend profiter au maximum du boom que connaît le BTP en Afrique.

Pour preuve, ce secteur équivalait à 58 milliards de dollars américains en 2010. Dans ce contexte, Batimat a réalisé, l’année dernière, 242 millions de dollars américains de chiffre d’affaire. Mieux, au terme de 2012, il pourrait franchir la barre des 300 millions de dollars américains. De quoi prévoir d’autres implantations : le Cameroun et la République Démocratique du Congo sont sur sa ligne de mire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.