Cameroun : à l’heure de l’écotourisme

Le Cameroun vient de prendre un nouveau tournant en matière de tourisme, il s’agit de celui de l’écotourisme. Le ministre camerounais du tourisme et  des loisirs, monsieur Bello Bouba Maiga, a déclaré dans la semaine que son pays prenait  désormais le cap de l’écotourisme avec pour ambition 3 millions de touristes à l’échéance 2015. Pour le ministre camerounais, le pays se place en avant-gardiste du secteur et va s’imposer comme destination majeur d’écotourisme dans la région. Aussi le tourisme est aujourd’hui compté parmi les 5 secteurs facteurs de développement et de croissance. Les autorités du pays ont lancé des bureaux de promotion du tourisme au Cameroun, notamment à Paris, à Washington et à Pékin. L’écotourisme s’oriente particulièrement sur la découverte de la nature et la fréquentation des sites soucieux du respect de l’environnement. Des récentes études ont montré que l’écotourisme est en constante progression depuis quelques années. Le travail médiatique abattu par les écologistes porte du fruit. Les experts rappellent cependant que pour la plupart des candidats, la curiosité prime sur le choix ou l’engagement d’adopter un mode de vie aux normes écologiques.

 Par ailleurs les autres axes du tourisme camerounais ne seront pas laissés de côté, le ministère a affirmé maintenir les secteurs du tourisme d’affaires ou de la culture. Jusque-là, le pic en tourisme observé au Cameroun reste celui de l’année 2010 avec près de 572000 touristes, entrant ainsi dans la liste des destinations touristiques mondiales. La première source de touristes au Cameroun reste la France avec une moyenne de 250000 touristes par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.