Niger : appui européen à la sécurité alimentaire

L’Union Européenne (UE) a déboursé lundi des fonds en faveur de la sécurité alimentaire au Niger. Bien que directement destinée à cette fin, ce financement entre dans le cadre de l’aide budgétaire que l’Europe octroie au Niger. Le pays ouest-africain recevra 30 millions d’euros (36 millions de dollars américains) de la part de l’UE. Cette enveloppe ira immédiatement renflouer les caisses du Dispositif national de gestion et de prévention des catastrophes et crises alimentaires. C’est un système mis en place afin que Niamey soit toujours prêt à affronter une crise alimentaire. Il faut préciser que le Niger a connu plusieurs crises alimentaires depuis 2005.  C’est donc une question à traiter avec le plus grand sérieux. Grâce au fonds européen, les stocks alimentaires nationaux seront reconstitués. En cas de besoin, des céréales pourraient distribuées gratuitement ou commercialisées à très bas prix aux populations vulnérables. Celles-ci sont souvent en proie à des difficultés d’ordre nutritionnel durant la période dite de soudure. Avant cette allocation, l’UE avait décaissé en juin dernier 10 millions d’euros (12 millions de dollars américains), un montant toujours voué à la sécurité alimentaire. En fait, ces financements successifs font partie d’un programme sectoriel d’appui à la sécurité alimentaire. Ainsi, depuis le début de cette année, l’UE a consacré un total de 40 millions d’euros (48 millions de dollars américains) rien que dans le domaine de la sécurité alimentaire au Niger. Son aide s’ajoute aux multiples efforts déployés par le gouvernement nigérien et à la bonne volonté de divers donateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.