Gabon : une bonne compétitivité économique

Le forum économique mondial (WEF) vient de publier une étude classant les pays africains en matière de compétitivité. Le pays d’Ali Bongo Odimba a été classé neuvième sur les 38 pays ayant fait l’objet de l’étude. Pour les régions du Centre et de l’Est, le Gabon vient en deuxième position après le Rwanda. L’indicateur de compétitivité défini par le forum réuni l’évaluation de différentes institutions, politiques et paramètres qui déterminent le niveau de productivité du pays.  Trois grands axes permettent de catégoriser les paramètres étudiés. Le premier concerne les indicateurs macro-économiques, sanitaires et sociaux. Le second axe est celui des améliorateurs d’efficacité,  il s’agit de facteurs tels que l’efficacité du marché du travail, le développement des marchés financiers ou le développement technologique. Ceux-ci permettent de prédire la réactivité du pays face au dynamisme du marché financier mondial. Le dernier axe est celui de l’innovation et la sophistication, elle repose sur la qualité du climat des affaires ainsi que sur l’ingéniosité du marché interne. Les autorités gabonaises se félicitent de ce classement jugé positif. Les experts locaux pensent que cette avancée serait tributaire des nouvelles orientations du pays en terme de climat des affaires et de la mise en route de plusieurs chantiers de développement.

Le Gabon serait actuellement le sixième producteur de pétrole en Afrique avec près de 250 000 barils par jour. Fort de ses potentialités multiples et de sa faible population, une bonne organisation pour l’exploitation de ses richesses permettrait au pays de faire concurrence à l’Afrique du Sud qui tient la première place sur le continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.