Cote d’Ivoire: Le programme «African cacao village»

cocoa-villageLe 30 décembre 2012 à Abidjan, un accord de partenariat a été signé entre deux opérateurs clés du secteur agricole. Cet accord, dont le but est  de palier aux problèmes d’organisation et de financement des acteurs du secteur susvisé, a été conclu entre l’Association Nationale des Coopératives Agricoles de Côte D’Ivoire (ANACI) et MANOBI, opérateur et fournisseur de services à valeurs ajoutées spécialisé dans l’amélioration des performances des filières par l’intégration des agriculteurs dans les marchés locaux, nationaux et internationaux. En attendant sa mise en pratique, les deux opérateurs ont lancé une opération d’identification des coopératives agricoles afin de permettre au producteur de détenir les pièces suffisantes (format papier ou électronique) justifiant son exploitation agricole. Par ailleurs, cet accord de partenariat, inscrit dans le cadre du programme « African cacao village » de MANOBI, constitue selon monsieur Pénatirgué Soro (président de l’ANACI) « un levier privilégié ». Pour ce dernier, « African cacao village » est un programme essentiel et une garantie pour la pérennité de l’activité des coopératives et de leurs membres. Il a donc invité, face aux défis à relever, le monde agricole à « adhérer massivement au programme de référencement et d’identification des coopératives agricole ». Enfin, selon les deux parties, l’accord de partenariat conclu entre eux vise aussi à faciliter la commercialisation des produits des acteurs agricoles. Bref, il semblerait que l’accord de partenariat entre ANACI et MANOBI ne pouvait que se conclure dans le cadre de « African cacao village ». Le PDG de MANOBI (monsieur Daniel Annerose) a même souligné que ce programme était conçu pour répondre de manière globale aux besoins d’organisation de la coopérative le long du continuum production-transformation-commercialisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.