Niger : Conflit autour de la fibre optique

Dès demain mercredi 12 septembre, le Niger marquera ses premiers pas vers l’acquisition de la fibre optique, dont les travaux d’installation vont être enfin lancés. L’aboutissement heureux d’une procédure marquée par le conflit entre la Société Nigérienne des Télécommunications (SONITEL) et Airtel – Niger. Pour cette grande occasion, le Président de la République, M. Mahamadou Issoufou, fera le déplacement dans la localité de Dosso, où sera posée la fibre optique. Plus précisément, ce matériel de la haute technologie va prendre place sur la route entre Dosso et Konni. La fibre optique permettra d’améliorer le débit de l’internet dans le pays. Vu le boom que connaît actuellement la navigation et ses retombées financières, la pose de cette fibre a opposé le Ministère de la Communication, en charge du dossier, et l’opérateur des télécommunications Airtel. Celui-ci voulait également poser la fameuse fibre et, ce, au même emplacement. Bien entendu, la partie gouvernementale a fait prévaloir la SONITEL dans cette affaire. Etant une société publique, elle a le monopole dans la régulation du secteur. En outre, la fibre optique est en elle-même un véritable enjeu pour le développement informatique au Niger. Un tel projet ne peut donc en aucun cas être laissé aux mains d’une entreprise privée. Même si Airtel n’a pas du tout apprécié d’être écarté de la sorte, le dossier est donc clos.

Selon certaines indiscrétions, c’est d’ailleurs ce pour quoi le chef d’Etat nigérien a tenu à procéder lui-même au lancement de ces travaux. Sur le coup, le gouvernement nigérien a donné une bonne leçon à cette multinationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.