Afrique de l’Ouest: Accord de partenariat entre l’EAA et la BOAD

L’Agence Intergouvernementale Panafricaine Eau et Assainissement pour l’Afrique (EAA) et la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) sont désormais liées par un accord de partenariat. L’institution financière a consenti à aider financièrement cette structure dans la concrétisation d’activités favorisant la fourniture en eau potable des populations et l’installation d’infrastructures d’assainissement. C’est ce mardi 7 aout que le Secrétaire Exécutif de l’EAA, M. Idrissa Doucouré, et le président de la BOAD, M. Christian Narcisse Adovelandé, ont procédé à la signature de cet accord. Dans son adresse, la première autorité s’est appesantie sur la situation mondiale de l’eau : il a appris à l’assistance que 783 millions de personnes manquent toujours de fourniture en eau potable dans le monde. De cette population, 32 millions sont africains. Ce qui est alarmant surtout à l’approche de l’échéance des Objectifs du Millénaire de Développement (OMD). En outre, 67 millions de personnes ne disposent pas d’installations sanitaires. A la lumière de ces chiffres, on peut comprendre la pertinence du partenariat entre l’EAA et la BOAD. Cette dernière compte décaisser jusqu’à 2,6 milliards de dollars américains en faveur des initiatives de l’EAA. Néanmoins, la BOAD a besoin d’un travail d’expertise fiable avant de se lancer.
C’est ce dont l’EAA est chargée de préparer. Ce financement, un des plus importants prévus par la BOAD, vise à atteindre une population de 2,5 millions de personnes en Afrique de l’Ouest. Cette collaboration pourrait inspirer d’autres sous-régions du continent pour poursuivre des objectifs similaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.