Afrique de l’Ouest: Prévisions de croissance revues à la baisse

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a revu à la baisse les prévisions de croissance de cette sous-région continentale. Cela est notamment dû aux crises que connaissent actuellement le Mali et la Guinée Bissau. « La prévision de croissance de la zone de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) a été ramenée de 6,1 % à 5,6 % pour tenir compte d’un certain nombre de facteurs dont les crises malienne et bissau-guinéenne ». Une déclaration du gouverneur de la BCEAO, M. Tiémoko Meyliet Koné. En effet, les deux pays ouest-africains ont été successivement déstabilisés : en date du 22 mars dernier, le Mali connaissait un bouleversement politique avant que trois semaines plus tard, soit le 12 avril, la Guinée Bissau puisse subir un évènement similaire. Pire, ce n’est pas la première fois durant cette année que le gouverneur de la BCEAO annonce la baisse de prévision de croissance. En début mars, M. Meyliet Koné s’est livré au même exercice. Le taux passait alors de 6,4 % à 6,1 % en raison du ralentissement de l’économie mondiale et des mauvaises retombées de la campagne agricole précédente. A présent, tous les espoirs de la BCEAO reposent sur la Côte d’Ivoire, pays qui avait également connu une importante crise politique en 2011 : « le retour de la croissance en Côte d’Ivoire, qui pourrait dépasser les 8 % prévus, serait de nature à impulser un dynamisme plus fort à la sous-région », a souhaité M. Meyliet Koné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.